SERGES BOSSOM : « ….DEVENIR LE FAN CLUB DE REFERENCE DE L’OM EN AFRIQUE »

Depuis sa création, l’association des supporters de l’Olympique de Marseille au Cameroun fait parler de lui. Le président du 237OM  raconte cette passion des camerounais  pour le club français et ambitionne de faire de son Association le plus grand d’Afrique. 

A.M: Quelles sont les  circonstances de  création de 237OM?

Sergs Bossom: C’est en mi-Avril 2016 que l’Association voit le jour. Crée Par Landry Loé avec le support actif de Serges Bossom et d’arthur Djongwane. Nous avions la possibilité d’accéder à des goodies de L’O.M et avons décidé de créer un groupe avec les aficionados de l’O.M. Ensuite nous ne sommes dit, Pourquoi ne pas se constituer en association? Ça a été le début du processus que vous observez aujourd’hui. L’association est bien organisée et bien représentée au Cameroun avec des leaders engagés :

Serges Bossom Président National 237OM
Landry Loé Vice Président International 237OM
Armand Boyomo Président Région centre 237OM Yaoundé
Yannick Tankeu Président Région Littoral 237OM Douala
Marielle Diyani Trésorière Nationale 237OM.

Aujourd’hui Près de 200 Membres sont régulièrement Inscrits. Nous avons un objectif de 500 Membres pour l’année prochaine.

A.M: Quelles sont les activités que vous menez au sein de votre association?

Serges Bossom: Nous menons des activités sportives de manière hebdomadaire pour nos membres, des actions caritatives pour tendre la main vers notre prochain, des rencontres inter membres dans nos QG lors des évènements et des matchs, des ateliers seront mis en œuvre sur l’année qui vient pour optimiser la transmission des compétences de nos membres aux autres. Nous sommes suivis dans nos activités par le Club avec lequel nous avons des relations  très bonnes et conviviales. Le département international dirigé  par Alejandro Requena nous accompagne au quotidien que ce soit dans la création de certains supports ou par du conseil sur la manière d’implémenter certains évènements.

A.M: Qu’est ce qui a motivé la création d’une association des supporters de l’OM au Cameroun? Vous faire de l’argent ou juste montrer votre passion pour le club ?
Serges Bossom: La passion ne se monnaye pas. La passion est ancrée en nous. Aujourd’hui tous les membres de l’association sont essentiellement bénévoles et l’association fonctionne sur les cotisations de ses membres. L’idée de l’association était de devenir à terme (c’est un rêve) un peu comme les socio du barca ou du real mais à partir de l’Afrique et de fait constituer le plus grand groupe de supporters d’Afrique Subsaharienne. Nous sommes déjà le plus grand groupe OM Nation du monde avec plus de 60 membres. Donc on continue à Travailler !

A.M: Projets de l’association à long et à court terme ?
Serges Bossom: A court terme, Avoir encore plus de visibilité dans l’espace associatif sportif camerounais et africain en général
Augmenter notre nombre de membres pour atteindre un 1er seuil de 500
A long terme, Devenir le fan club de référence de L’OM en Afrique

A.M: Quel plus grand souvenir gardez-vous de l’OM positif et négatif ?
Serges Bossom: Mon plus grand souvenir de l’OM c’est la semaine du 26 Mai 1993. D’abord Basilou qui nous donne la Victoire comme Milan le 26 Mai 1993 à Munich ensuite le même basilou qui nous donne le classico sur une tête plongeante et une passe d’Abedi Pelé (score final 3 1) le 29 Mai 1993. Mon souvenir le plus négatif est la rétrogradation en D2 suite à l’affaire Valenciennes OM mais dans tout malheur y a du bon on a pu voir éclore Tony Cascarino! Mais Parmi les joueurs actuels de l’OM Maxime Lopez est notre minot. C’est L’enfant du club. Il est notre “Ndolè” une expression purement camerounaise pour dire qu’il est notre préféré ou protégé parmi les joueurs actuels de l’OM 

A.M: Que pouvez-vous dire au coach Garcia, de la part des supporters de l’OM au Cameroun, au 237OM, ensuite aux dirigeants, et enfin aux joueurs de l’OM.

Serges Bossom: Nous serons toujours derrière vous quelque soit les résultats mais pour cela faut qu’on sente toujours cette envie de mouiller le maillot et le fait d’aimer le maillot.Il faudrait également qu’on s’appuie à rendre notre centre de formation performant afin d’en sortir les meilleures pépites

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
21 ⁄ 7 =


WhatsApp chat