ARMAND CLAUDE ABANDA : UN ENTREPRENEUR MODÈLE

Il fait partie  des plus grands entrepreneurs dans le secteur de l’éducation au Cameroun. Armand Claude Abanda est considéré par beaucoup comme le « père de la promotion de l’informatique » au pays de Paul Biya et dans la sous région d’Afrique Centrale. Un statut qu’il assume assez bien depuis sa nomination comme représentant-résident de l’Institut africain d’informatique (IAI). L’entrepreneur compte déjà 20 années au service de la formation des jeunes et des femmes dans son pays.

Son bilan est assez évocateur. Depuis 1999, Armand Claude Abanda  forme  des milliers de Jeunes camerounais et ressortissants d’Afrique Centrale  à l’utilisation de l’outil informatique. En effet, après s’être au fil des années consacrées à la formation et la modernisation de l’Institut Africain d’Informatique dont-il est le représentant au Cameroun, il s’est lancé dans une série de programmes ciblés  bénéfiques aux couches vulnérables.  C’est ainsi, qu’il  met en place, en 2002, avec l’appui de madame Chantal Biya, épouse du Chef de l’Etat du Cameroun, deux programmes de formation de la gente féminine aux technologies de l’information et de la communication (Tic). Le premier il porte intitulé « Opération 100 000 Femmes/Horizon 2012 », tandis que Le deuxième projet cible  « Un million de jeunes, d’enfants et de femmes (MIJEF) à l’horizon 2035 ». Ce dernier qui est en cours de réalisation  depuis mars 2015 a pour  objectif, l’accompagnement  du  chef de l’Etat dans sa vision pour un Cameroun émergent à l’horizon 2035.

C’est  ce travail et cette détermination  reconnu  au niveau national qui lui vaut une reconnaissance internationale. Le 03 décembre 2015 à Durban en Afrique du Sud. Armand Claude ABANDA est  consacré meilleur entrepreneur Africain pour l’Autonomisation de la Femme africaine par les TIC ,à l’occasion de la toute 1ère édition du Leading women’s Economic Summit and Exhibition (LWA). Un précieux prix qu’il a dédié à la première dame camerounaise.

Outre son poste de représentant de l’IAI, Armand Claude Abanda arbore aussi fièrement  la casquette d’écrivain. Son roman « Fils de prélat » a été retenu dans le programme scolaire au Gabon. Il s’active d’ailleurs pour qu’il soit aussi adopté en Côte d’Ivoire et au Sénégal.

Sur le plan familial, Armand Claude Abanda est perçu comme un model de stabilité et de réussite. Son épouse et ses trois enfants comblent sa vie de joie, de bonheur et de musique. Dénise NAAFA est la plus connue de ses enfants, devenue célèbre au Cameroun par la musique.  la jeune chanteuse  a déjà inscrit son talent dans le registre des meilleurs voix de la musique camerounaise. Elle est suivie sur ce chemin par son petit frère STIF M, étudiant dans une école d’ingénieur en informatique en France, qui fait ses débuts dans l’art musical avec un album déjà disponible sur youtube.  Armand Claude ABANDA se félicite bien de leurs engagements dans la musique, tout autant qu’il se réjouit de la belle carrière de son autre fille Richard Nadine, Directrice du Cabinet du DG d’ORANGE CAMEROUN à 29 ans.

Toujours plein d’idée et d’imagination, l’entrepreneur  est sans repos. Il parcourt la sous région d’Afrique centrale pour la promotion des TIC , devenue une véritable passion. Joint par notre rédaction Armand Claude Abanda  revient  de Ndjamena capitale politique du Tchad. «  Je sors à l instant du Tchad ou je suis allé organiser la 1ere édition du FUGEC » dit il d’un air satisfait. le Forum des Universités et des Grandes Ecoles du Cameroun au Tchad dont il est l’organisateur s’est tenu du 29 au 30 Avril  dernier . « Prochaine étape: le Gabon en juin prochain ». Et l’infatigable entrepreneur sera  à nouveau parti.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
7 − 1 =


WhatsApp chat