CHANTAL BIYA ,LA LIONNE INDOMPTABLE DE L’HUMANITAIRE

 Mariée depuis 1994 au Chef de l’Etat du Cameroun, Chantal BIYA brille par des œuvres humanitaires qui profitent tous les jours   à des milliers de personnes au Cameroun.

Dès son entrée au palais de l’Unité, comme épouse de Paul BIYA, président de la république du Cameroun, la première Dame, s’est faite remarquer par sa classe, son look marqué par une coiffure imposante qui lui donne une apparence de « lionne ». Mais  au dedans de cette belle et resplendissante Dame se cache un grand cœur en or, que les camerounais ont vite perçu  et adopté. Chantal BIYA s’est aussitôt penchée sur les misères et les souffrances du peuple, dont elle est devenue la mère par la force du destin, pour donner aux personnes défavorisées, un peu de sourire.

C’est ainsi que la mère de Junior et Brenda BIYA,  fait de la lutte contre le VIH/ SIDA, une de ses priorités avec l’ONG Synergies Africaines contre le VIH SIDA et les Souffrances, dont elle est présidente-fondatrice. A travers l’action de cette organisation qui regroupent d’autres premières dames d’Afrique, des millions de personnes sont sensibilisées et prises en charge contre le SIDA. Grace à son engagement humanitaire soutenu par son époux, elle sera nommée ambassadrice spéciale ONU-SIDA, et recevra sa distinction le 1er juin 2015 au palais de l’Unité.

L’épouse du président de la république du Cameroun obtient l’année suivante la distinction de lauréate d’or avec cordon du Grand Prix humanitaire de France. Élevée en 2014 à la dignité de Commandeur de l’ordre international de la protection civile par l’Organisation Internationale de la Protection Civil (OIPC), Chantal BIYA bénéficie d’une reconnaissance nationale et internationale pour ses immenses œuvres humanitaires à l’instar de la fondation qui porte son nom. La Fondation Chantal Biya construite  a été construite à Yaoundé en 1994 pour soulager les souffrances des mères et enfants malades. ses investissements sociaux et sanitaires lui ont valu une distinction d’ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO. Avec le Centre international de Référence Chantal BIYA, la première dame a énormément contribué à l’avancée de la recherche et des essais cliniques ainsi que  l’amélioration de la prise en charge des malades au Cameroun. Toutes choses qui mettent la présidente d’honneur de l’OFRDPC, branche féminine du parti au pouvoir, en harmonie avec son peuple qui l’a si bien adoptée comme mère de la Nation.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
3 + 29 =


WhatsApp chat