MATI DIOP: LA GRANDE CURIOSITE AFRICAINE A CANNES

Son premier long- métrage l’a propulsée sur les marches de la 72 ème édition du Festival de Cannes. Mati Diop est la première femme africaine à présenter un film en compétition. La sénégalaise est en lice pour la Palme d’or .

L’arrivée de la sénégalaise au Festival de Cannes ce jour n’est pas passé inaperçue. Photographes, cameramen  et  journalistes  ne pouvaient se payer le loisir de rater un tel évènement relayé en direct sur Tv festival. Car la réalisatrice Mati Diop et son équipe constitue la plus grosse curiosité africaine de cette édition du Festival de Cannes.

Son film intitulé ATLANTIQUE a frappé dans l’œil du jury et pourrait remporter la Palme d’or. Le long métrage raconte l’adolescence africaine, avec ses hauts et ses bas, ses joies et ses peines, mais surtout ces tentations de prendre la mer pour l’étranger. Une enfance que n’a pas connu la franco-Sénégalaise de 37 ans , né à Paris dont l’arrivée au Sénégal ne date que de dix ans. Mati Diop est la fille d’une mère française et du musicien sénégalais Wasis Diop.

Elle grandit à Paris et, très influencée par le travail cinématographique de son oncle, décide de s’orienter vers une carrière au cinéma. Ses courts métrages ont été présentés lors de différents festivals internationaux, dont Atlantiques qui obtient le Tigre du meilleur court-métrage en 2010 lors du festival du film de Rotterdam. C’est en 2018 qu’elle réalise son premier long-métrage, ATLANTIQUE, qui est retenu dans la sélection officielle pour la Palme d’or lors du festival de Cannes 2019.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
8 ⁄ 4 =


WhatsApp chat